Le mât du chariot élévateur

Pour pouvoir gerber des colis, le chariot a besoin d’un mât qui guide l’élévation. Il devient alors chariot élévateur.

Le mât est donc l’élément indispensable au levage. Ca n’est pas une pièce adaptable, mais un composant à part entière du chariot.

Lors du choix du matériel, c’est le type de mât qui détermine l’ensemble du matériel roulant.

Les principaux mâts de levage sont

1. Le mât fixe pour les gerbages à faible hauteur (gerbeur manuel)
Il est utilisé uniquement sur gerbeur manuel. Il ne permet aucune autre élévation que sa hauteur totale, généralement limitée à 1,8 mètre et le plus souvent dans la limite d’une tonne.

2. Le mât rétractable pour les gerbages en hauteur (chariot élévateur)
C’est le plus fréquemment utilisé. Il est constitué de deux ou trois parties, l’une fixe, les autres coulissantes.
Le mât rétractable, composé d’un élément fixe et d’un autre mobile, est appelé Duplex.
Le modèle composé d’un élément fixe et de deux éléments mobiles est appelé Triplex.

Le mât Duplex permet des élévations jusqu’à 6 ou 7 mètres, contre 10 à 12 mètres pour le Triplex. Les charges levables par un chariot à mât rétractable dépendent avant tout du poids de l’engin (porte-à-faux)

3. Le mât télescopique pour les gerbages à grande hauteur (chariot élévateur télescopique)
Il est constitué de trois à cinq éléments de section rectangulaire dégressives, s’emboitant les uns dans les autres en coulissant. Il permet de travailler aussi bien en translation à l’horizontale qu’en élévation verticale. Il permet des hauteurs de levage jusqu’à environ 10 mètres pour un poids maximum de plus ou moins 10 tonnes.