L’entretien d’un chariot élévateur

La sécurité du personnel et la fiabilité du chariot exigent contrôle et entretien qui doit être constant pour éviter tout accident.

 

Le cariste connaît les règles obligatoires de contrôle et d’entretien. Cette formation lui a été dispensée lors du passage du Caces (Certificat d’Aptitude à la Conduite des Engins Spéciaux)

Les règles simples de contrôle quotidien

Avant de démarrer, le cariste doit vérifier

  1. Le bon état général et la propreté des organes
  2. La carrosserie et le plancher ne sont pas encombrés par un quelconque objet
  3. La liberté de manœuvre autour de l’engin
  4. La présence d’un extincteur
  5. Qu’il n’y a pas de fuite (traces d’huiles)
  6. Les niveaux ou la charge des batteries et l’état des connexions
  7. Le bon état du mât de levée
  8. Le bon état des fourches et du tablier
  9. Le bon état des pneux
  10. Le bon fonctionnement des avertisseurs sonores, des feux et des voyants
  11. Il faut s’assurer du bon fonctionnement des freins, de l’embrayage, de l’absence de jeu dans la direction, l’absence de bruits anormaux ou de fuites, les indicateurs au tableau de bord

 

Une Visite Générale Périodique (VGP) est obligatoire tous les semestres